attitudes / espace d'arts contemporains
programmation 2002

 

événements et expositions à l'espace d'arts contemporains, à Genève

énergies de résistance
26 janvier - 16 mars 2002
, une exposition thématique avec 13 artistes suisses:
Ian Anüll (CH, 1948, Zurich), Christoph Büchel ( CH, 1966, Bâle), Silvia Buonvicini (CH/I, 1966, Zurich et Bâle), Valentin Carron (CH, 1977, Fully), Mourad Cheraït (D/TN, 1968, Berlin et Genève), Annelise Coste (F, 1973, Zurich), Nicolás Fernández (CH, 1968, Berlin et Genève), G3 (Alexandre de Genève, Chabada, Fabien; Genève), Fabrice Gygi (CH, 1965, Genève), Eric Hattan (CH, 1955, Paris et Bâle), Myk Henry (Irl, 1965, Genève), Steeve Iuncker (CH, 1969, Genève), Gerda Steiner (CH, 1967, Uster ).

Performance de Myk Henry à l'occasion du vernissage.

Nouveau mobilier de l'espace d'accueil réalisé par Eric Hattan.

Insert pleine page couleur de Gerda Steiner pour le quotidien Le Temps (paru le 29 janvier).

énergies de résistance : un titre sous lequel nous regroupons des démarches artistiques qui nous semblent particulièrement importantes aujourd'hui, et ceci, à plus d'un titre. Dans une période d'incertitudes multiples, de questionnement identitaire sur la Suisse, de débats sur le sens d'une exposition nationale qui a sollicité de nombreux projets artistiques avant de les abandonner ou de les modifier à son image, il nous paraît nécessaire de donner la parole à des artistes suisses dont l'activité se caractérise par une force intrinsèque, une rigueur, une énergie de résistance face aux modes trop faciles et aux compromis arrangeants. Cette exposition rassemble des artistes qui adoptent une position tranchée mais non sectaire, radicale mais non extrémiste, difficile sans être impossible pour le marché de l'art et souvent engagée sur des questions politiques ou sociales.
(extrait de l'éditorial du Journal nº 4)


 

Pierre Vadi
Jérémie Gindre
Tibor Gyenis
Endre Koronczi
Attila Menesi

26 mars - 11 mai 2002, un programme d'expositions est conçu pour Genève en mars et pour Budapest en octobre.
Pierre Vadi
(CH, 1966, Genève) réalisera un vaste environnement. Il transformera complètement l'espace avec du plastique très fin, bleu clair, créant ainsi une sorte de grotte fragile. Cet univers étrange et féerique sera habité par un paysage "lunaire" réalisé en mousse expansée, des serpents hyperréalistes en terre, des lumières colorées, des objets en sucre et une peinture réalisée sur une carte géographique.
Jérémie Gindre (CH, 1978, Genève) présentera deux œuvres inédites, dont Une bien longue attente, qui propose une vision drôle et ironique de Genève, et en particulier du rapport entre les équipements de surveillance visibles et les dangers imaginaires.
Tibor Gyenis (HU, 1970, Budapest) réalisera des interventions in situ et développera des projets impliquant le public. Il viendra en résidence à Genève (studio d'attitudes).
Endre Koronczi (HU, 1968, Budapest) présentera une installation composée d'une série d'adaptateurs - fabriqués par l'artiste - pour connecter tous types d'appa-reils qui n'ont apparemment rien à faire ensemble, mais qui font partie de notre quotidien.
Les œuvres d'Attila Menesi (HU, 1967, Budapest) ont souvent la forme d'imprimés qui proposent une sorte de mode d'em-ploi du contexte pour lequel ils sont conçus.

Conférence de Judit Palfi - curatrice et coordinatrice de Studio - sur la situation artistique contemporaine en Hongrie.


 

Le Gentil Garçon
FDE-architectes
Parpaings
Hoio
BLVDR
du 21 mai - 20 juillet 2002
Le Gentil Garçon (F, 1998, Lyon) constitue un univers poétique, ludique et méta scientifique à l'aide d'une technologie ingénieuse qu'il invente pour chaque projet, et avec laquelle il tire le meilleur parti de matériaux pauvres et d'outils disponibles dans les magasins de do it yourself. Il crée ainsi des sculptures spectaculaires, qui fascinent et qui interrogent notre monde par des questions d'enfants et un savoir-faire d'adulte.
L' atelier d'architecture genevois FDE (Ferrero - Delacoste - Empeyta) réalisera dans la cours d'attitudes, face à l'intervention de Fabrice Gygi, la machine à rêver. Cette construction présentée sous forme de kit à faire soi-même sera réalisé dans ses dimensions réelles.
En écho à cette programmation, nous présenterons la revue Parpaings, orientée vers l'architecture et l'art contemporain. Le public sera également invité à découvrir une saison d'affiches et de contre-projets réalisés par l'atelier de création le BLVDR pour le théâtre Saint Gervais (Genève). Et, pour le plaisir du palais, l'entreprise Hoio divulguera la gamme de produit qu'elle importe directement de l'ile de Santa Lemusa.

Conférence de Christophe Le Gac, responsable éditorial de la revue Parpaings, le 4 juin à 20 h.


 

Wayn Traub (B)
du 22 août au 14 septembre, Wayncakes, des gâteaux conçus par le chorégraphe et artiste belge Wayn Traub et réalisés par son grand-père Sender, maître pâtissier. Les Wayncakes seront disponibles à attitudes et dans les lieux suivants: Pâtisserie David Paganel (71 rue de Carouge et Halles de Rive), Pâtisserie Christophe Berger (16 av. Henri-Dunand), Chocolaterie La Bonbonnière (11 rue de Rive), Bar Chez Lorette (théâtre de la Comédie, 6 bd des Philosophes), Bar Baraka (78 rue Ancienne, Carouge), Bar du théâtre Am Stram Gram (56, rte Frontenex), Epicerie Giorgio Malerba (2 rue du Beulet).

du 4 au 14 septembre, du mercredi au samedi de 15 à 19 heures, diffusion à attitudes de Return to Sender (24', 2001), un film de Wayn Traub

les 10, 11, 12 septembre à 19 heures et les 13, 14 septembre à 21 heures, La Grand messe de l'animalité, une performance de Wayn Traub.
(entrée 15 francs; prix spécial amis d'attitudes: 10 francs. Réservations auprès de La Bâtie dès le 20 août, tel 022/738.19.19)

En prolongation de sa nouvelle pièce de théâtre Maria-Dolores - création pour le festival de la Bâtie -, Wayn Traub célèbrera "La grand messe de l'animalité" à l'espace d'arts contemporains / attitudes. Pour cette performance, les rites de la messe seront utilisés tant pour la forme que pour le contenu. Le public sera invité à assister à cette messe en tant que croyant. Wayn Traub tentera d'atteindre une purification personnelle et commune qui se concrétisera par l'absorption du vin et la consommation d'une tarte.
Wayn Traub part toujours de l'idée que l'homme - à la recherche d'un équilibre personnel - a un désir permanent d'une forme d'animalité. La société hyper-rationelle et matérialiste occidentale a cependant profondément opprimé l'animal qui sommeille en chacun de nous. Assez d'art réfléchi, raisonné ou analysé, mais plutôt un acte créatif qui réveille les sentiments instinctifs de l'homme. Wayn Traub pense ainsi pouvoir retourner à une forme mystique de l'art, vers le théâtre comme une forme de rituel de transition. Afin de réaliser ce rituel, Wayn Traub part de ses propres expériences, les codes et le langage contemporain, mélangés d'éléments typiques et inhérents à la civilisation européenne. De ce mixage de tradition et de progrès, d'ancien et de nouveau, commence sa randonnée vers une nouvelle raison d'être personnelle.


Mouvement
(F)
du 4 au 14 septembre, du mercredi au samedi de 15 à 19 heures, présentation de l'intégralité de la revue Mouvement avec sélection de vidéos de spectacles de danse.

le 8 septembre 2002 à 13 heures, table ronde, menée par Jean-Marc Adolphe - rédacteur en chef de la revue Mouvement, avec des artistes invités au festival de La Bâtie et brunch.


Une série d' événements organisés en coproduction avec le Festival de la Bâtie (Genève)


 

Fête d'attitudes
le 21 septembre, dès 19 heures, une fête unique ouverte à tous qui s'accompagnera d'une dégustation de spécialités culinaires de Santa Lemusa, du tirage au sort des dessins du Gentil Garçon (tirage réservé aux membres de l'association des amis d'attitudes) et de mille et une autres merveilleuses surprises...



 

Valérie Mréjen
le 27 septembre, dès 21 heures, programmation vidéo et lecture par Valérie Mréjen d'un extrait de son dernier roman, "L'agrume".



 

E la nave va
le 8 - 16 octobre - vernissage le 8 octobre à 18 heures, exposition d'une sélection de travaux de
Julien Aubert, Collectif _fact, Tanoa Despland, Pascale Favre, Stéphanie Ferro, Livia Salome Gnos, Sarah Hildebrand, Sophie Neboux, Marie-Jeanne Piguet, Frédéric Post, Stéphanie Prizreni, Catalina Ramelli, Nicolas Righetti, Daniel Ruggiero, Niklaus Strobel, Maya White, Liora Zittoun, diplômants de l'Ecole des Beaux-Arts de Genève en 2002.
E
xposition réalisée en collaboration avec l'ESBA.


 

gruppo A12
du 2 novembre au 15 décembre 2002, une exposition du collectif italien gruppo a12, qui s'inscrit dans le cadre de L'image habitable - versions multiples et en collaboration avec le Centre pour l'image contemporaine - Saint-Gervais Genève, le Mamco et fabric.ch.

gruppo A12 est un collectif d'architectes fondé à Gènes (Italie) en 1993 et travaillant actuellement à Gènes et à Milan. Les membres de gruppo A12 sont: Nicoletta Artuso (née en 1969), Andrea Balestrero (né en 1970), Gianandrea Barreca (né en 1969), Antonella Bruzzese (né en 1969), Maddalena De Ferrari (née en 1969), Fabrizio Gallanti (né en 1969) et Massimiliano Marchica (né en 1970).

Dans l'optique de son exposition à attitudes - espace d'arts contemporains et dans le cadre du thème général de l'exposition (L'image habitable), le gruppo A12 développera une réflexion sur le décor bourgeois de la Genève du XIXe siècle, et sur l'évolution que ce concept a connu dans la Genève contemporaine.

gruppo A12 agit aux confins de l'architecture, de l'urbanisme et de l'art contemporain. Il cherche à expérimenter des hybridations possibles entre différentes pratiques de communication et des outils de recherche. L'ensemble hétérogène des instruments d'expression utilisés par le gruppo A12 est composé de projets architecturaux, de graphisme, d'installations, de vidéos, de sites web, de textes, d'architectures d'intérieur, de design d'exposition et d'enseignement. Dans son activité passée, le gruppo A12 a continuellement recherché l'interaction et la collaboration avec des personnes extérieures qui pouvaient contribuer à élargir l'angle d'analyse et d'intervention au sujet de la condition urbaine contemporaine.


 


événements et expositions extra-muros

FRAC Alsace, Sélestat
23 février 2002, conférence et présentation de vidéos au FRAC Alsace à Sélestat, sur invitation du Forum itinérant (Karine Vonna et Georges Cazenove) dans le cadre leur programmation Prime time 2. Présentations de vidéos de: G3 (CH), Myk Henry (Irl), Valeriano Lopez (E), Manuel Saiz (E) et Cyril Verrier (CH/F).


 

Batofar, Paris
le 30 mai 2002, dans le cadre de "batofar cherche... la Suisse", attitudes présente, au Batofar à Paris, la dernière performance de Yan Duyvendak ("You invited me, don't you rmember"), ainsi qu'une programmation vidéo commentée avec : le collectif G3, Eric Hattan, Raphael Boccanfuso, Christoph Büchel, Mauricio Dias & Walter Riedweg, San Keller, Valeriano Lopez, Muntadas et Doris Quintajè.


 


Studio et Trafo / Maison des arts contemporains,
Budapest
21 octobre - 24 novembre 2002, une série d'expositions avec Pierre Vadi (CH), Jérémie Gindre (CH), Tibor Gyenis (H), Endre Koronczi (H), Attila Menesi (H) au Studio des Jeunes artistes et à Trafo, Maison des arts contemporains, à Budapest. Il s'agit de la seconde partie des expositions qui se sont tenues à l'espace d'arts contemporains attitudes du 26 mars au 11 mai. On recommence avec les mêmes, mais on change tout.


 


Musée d'art contemporain, Lyon
le 27 novembre 2002, dans le cadre de "rendez-vous", attitudes présente une journée performance, vidéo et oeuvre pour ordinateur, avec: Sophie Neboux, Yan Duyvendak, Nathalie Novarina & Marcel Croubalian, Samuel Herzog (HOIO) et Heinrich Lüber.


 


Carte blanche vidéo au cinéma Opéra, La BF15, Lyon
le 12 décembre 2002, sur invitation de La BF15, attitudes présente une soirée vidéo au cinéma Opéra, à Lyon, avec des films de : Nathalie Melikian, Emmanuelle Antille, Rashid Masharawi, Joost Conijn et Bjargey Olafsdottir.