Offshore
une proposition de Jean-Max Colard avec :
Olivier Babin, Virginie Barré, Stéphane Dafflon, Daniel Dewar & Gregory Gicquel, Olivier Dollinger, Leandro Erlich, Loris Gréaud, Thomas Lélu, Fiorenza Menini, Kristina Solomoukha, Laurent Tixador & Abraham Poincheval, Alexia Turlin

vernissage le jeudi 30 mars dès 18 heures

exposition ouverte du 31 mars au 8 mai 2006
du mercredi au samedi de 15 à 19 heures
et sur rendez-vous

 

 

 


Offshore. Un mot qui véhicule des notions d'éloignement physique, de plate-forme de travail, de collectivité insulaire. Un titre qui a stimulé des artistes à réaliser des œuvres sur un territoire partagé, désormais indissociable de celles-ci. Une exposition collective au plein sens du terme, itinérante et évolutive. Sollicité par la société Ricard pour réaliser l'exposition 2005 des jeunes artistes de la scène française, que cette entreprise organise depuis sept ans, le critique d'art et curateur Jean-Max Colard a conçu le projet Offshore. Il consiste en une plate-forme d'environ 20m² sur et autour de laquelle une dizaine d'artistes ont été invités à intervenir selon le principe d'une cohabitation territoriale. Après sa présentation à l'Espace Paul Ricard à Paris en automne 2005, puis au capcMusée d'art contemporain de Bordeaux cet hiver, nous accueillons cette exposition qui sera adaptée pour notre espace. En réponse au concept du curateur qui implique l'intervention d'un nouvel artiste à chaque étape de présentation d'Offshore, nous avons proposé à Alexia Turlin d'intégrer la plate-forme le temps de son escale genevoise. Ce projet représente pour nous une vraie proposition, originale et forte, dans le paysage souvent problématique des expositions collectives, notion qui fera d'ailleurs l'objet d'une discussion publique entre Jean-Max Colard et Samuel Herzog, critique d'art et rédacteur à la NZZ, le vendredi 5 mai.

L'exposition Offshore est réalisée avec le soutien de l'Espace Paul Ricard, Paris.