Hoio
HOIO est la première entreprise d'importation des produits de l'île de Santa Lemusa
visitez son site site web : www.lemusa.org

Sauce Belasco

Sauce Kalparik froide aux graines de moutarde

Si on va manger au Kusto, il est probable que tôt ou tard au cours du repas, on goûtera aussi la sauce Belasco - une création de Simone Pinjami, qui allie des notes salées, sucrées piquantes et fumées en un goût unique. Le nom de cette sauce est un hommage de la cuisinière au pianiste Lionel "Lanky" Belasco qui a joué plusieurs fois dans les années 1930 au Kusto, lorsque le restaurant était encore l'endroit le plus renommé de l'île parmi les amateurs de jazz.
Lionel Belasco est né en 1882 à Hastings (Barbade). Comme la plupart des musiciens de son époque (à l'exception des batteurs), il venait d'une famille de la classe moyenne. Sa mère était une maîtresse de piano créole de Trinidad. Son père, Butin Belasco, était un baryton sépharade qui jouait aussi de l'orgue et du violon. Lionel Belasco avait reçu une formation musicale classique. Mais au grand déplaisir de ses parents, il s'était intéressé très jeune à la vie déchaînée des marginaux: aux rituels archaïques, aux combats de coqs, à l'escrime au bâton et surtout à ce qu'il appelait " Bush Music " ou " Jungle Music " (calypso, kalindar, musique rituelle afro-antillaise et sud-américaine).

En 1900, Belasco a fondé son premier orchestre à Port of Spain (Trinidad), qui lui semblait alors "the most cosmopolitan place in the world for its size. It's like Hong Kong. You have every nationality in the world there." Comme beaucoup de ses contemporains (Donowa, Lovey, Merrick), Belasco a aussi adapté de la musique de rue (thèmes du carnaval de Trinidad) pour piano, et donc pour l'exécution en salle.
Dans les premières années du XXe siècle, Belasco a été pianiste pour une entreprise britannique qui projetait des films dans le sud des Caraïbes. "We were the first ones ever to put movie pictures machines in those little settlements and sometimes they would give us eggs and chickens as entrance fees." C'était aussi la première fois que l'île voyait la lumière de la cinématographie (ce jour, un jeudi, est encore commémoré aujourd'hui dans un jeu de mot un peu bizarre: "Je di je di du cinema").
Le 3 septembre 1914, Belasco a enregistré son premier morceau à Trinidad, puis il est parti pour New York quelques semaines plus tard. Dans les années qui ont suivi, il s'est produit en tournées avec différents groupes, a réalisé des enregistrements, et aussi fait des rouleaux pour pianos mécaniques (pour QRS), tout en résidant alternativement à New York et à Trinidad. A la fin des années 1920, "Lanky" a joué quelques morceaux avec des musiciens antillais (avec le chanteur de calypso Wilmoth Houdini, par exemple). (…)

Découvrer la suite du texte et d'autres informations sur le riz Krati et sur Santa Lemusa en consultant le site www.lemusa.org
 


Sauce pour poisson rôti

1 cs d'huile de colza (ou de tournesol)
2 cc de graines de moutarde brunes
1 oignon haché fin
1 poivron vert, débarrassé de ses graines et haché fin
1 dl de lait de kalparik
40 gr de noix de cajou
50 gr de kalparik râpé
150 ml de yoghourt

 


1. Chauffer l'huile dans une poêle à fond épais. Ajouter les graines de moutarde, couvrir et laisser éclater les graines pendant 30-60 secondes.

2. Réduire la température au minimum. Ajouter l'oignon, le poivron et le sel, chauffer avec précaution jusqu'à ce que l'oignon soit translucide.

3. Diluer avec le lait de kalparik, porter brièvement à ébullition, et retirer du feu.

4. Ajouter les noix de cajou, le kalparik râpé et le yoghourt. Passer le tout au mixer (si le mélange est trop épais, ajouter un peu de lait de kalparik). Mettre au frais au moins 30 minutes.

HOIO est la première entreprise d'importation des produits de l'île de Santa Lemusa. Elle est domiciliée en Suisse et dirigée par Samuel Herzog (CH, né en 1966, vit à Zurich). En plus de ses activités d'importation, de recherche et d'information sur les produits culinaires de l'île, HOIO s'engage aussi pour la promotion de la culture de Santa Lemusa, et collabore ainsi avec divers artistes et écrivains de l'île.
Depuis septembre 2001, HOIO réalise une double page pour chaque numéro du journal d'attitudes. A partir de juin 2002, HOIO a également développé le projet de télécommunication Freecom. En 2003, Hoio a coproduit le compte-rendu du VIe congrès de l'Association Culturelle et Scientifique des Caraïbes Atlantiques, publié dans le numéro 1.03 de la revue Art Suisse.