LIVE

Loopmatic, A Crying Game
Yan Duyvendak, My Name is Neo (for fifteen minutes)
samedi 3 novembre 2001, 20 heures

Dan Graham, Rock My Religion
projection du film (avec sous-titres en français)
mardi 6 novembre 2001, 20 heures

Pierre Bastien & Pierrick Sorin
concert - performance
vendredi 9 novembre 2001, 20 heures

En écho à la thématique "images/sons/musiques" qui sera celle de la 9e Biennale de l'Image en Mouvement (BIM) du Centre pour l'Image Contemporaine - Saint-Gervais Genève (CIC), nous proposons sous un titre évocateur, Live, un programme de trois soirées de performances, concerts et films réalisés par des artistes qui utilisent, mixent et manipulent l'image en mouvement. Ce choix nous paraît particulièrement significatif à une époque où de nombreux créateurs explorent tour à tour ou parallèlement plusieurs techniques et domaines d'activités, et s'intéressent de près aux rapports entre image, son et/ou musique.

La performance et le concert, contrairement à l'exposition d'une œuvre déjà produite, impliquent impérativement la présence des artistes. Nous regrettons donc vivement que le concert de VinylVideoT ait dû être annulé à la dernière minute. Gebhard Sengmüller, son concepteur, touché comme beaucoup d'autres par l'onde de choc des événements récents, a en effet renoncé à revenir des Etats-Unis où il avait pris plusieurs engagements.

Les performances de Loopmatic et de Yan Duyvendak ont toutes deux pour cadre une métropole américaine. Avec A Crying Game, le duo de Loopmatic, soit Caroline Suard et Stéphane Détruche, nous propose par le biais de quatre projecteurs 16 mm une approche au rythme effréné de la ville verticale. L'humain y apparaît par les superpositions répétées d'un visage féminin qui semble se fondre dans le gigantisme de la cité.


Loopmatic, A Cryng Game

Contrastant avec les images de A Crying Game qui font défiler les gratte-ciel de New York, la performance de Yan Duyvendak, My Name is Neo (for fifteen minutes), a pour contexte les voies de communications souterraines. Yan Duyvendak remet en scène et réinterprète, seul, la scène finale du film culte The Matrix. Quinze minutes de poursuites pendant lesquelles l'artiste, en chair et en os, se confronte à un acteur qui évolue dans la virtualité impalpable des effets spéciaux. Le public est pris à partie dans une performance très physique où l'artiste, par des gestes mécaniques, transforme des combats - rendus spectaculaires par la technologie - en scènes drôles, parfois ridicules et toujours efficaces.


Yan Duyvendak, My Name is Neo

Nous projetterons également Rock My Religion, un film mythique réalisé par Dan Graham entre 1982 et 1984. Cette œuvre propose une étude des Etats-Unis sous un angle anthropologique. Elle commence par décrypter les comportements religieux des Shakers à la fin du XVIIIe siècle, puis suit le cours de l'histoire pour se concentrer sur la société d'après-guerre, et en particulier sur les enjeux véhiculés par la musique rock. Les comportements de la foule, adoratrice d'un dieu ou d'une rock star, sont minutieusement disséqués. A travers ce film et par ses écrits, Dan Graham nous propose un regard éclairé sur le milieu culturel alternatif new-yorkais.


Dan Graham, Rock my Religion

Pierre Bastien joue sa musique avec une trompette et avec des instruments qu'il construit lui-même grâce à des éléments de Meccano. En 1995, il rencontre Pierrick Sorin qui se laisse subjuguer par l'univers magique et poétique de ses concerts. Depuis lors, quand l'occasion se présente, Sorin s'associe à Pierre Bastien et filme en direct le musicien, ses instruments et ses "bricolages". Sans se donner le temps du montage, il mixe ces images avec celles tirées de son univers personnel imprégné d'humour et de sens du dérisoire. Ce concert performance de Pierre Bastien et Pierrick Sorin constitue une première en Suisse.


Pierre Bastien et Pierrick Sorin en concert

Avec LIVE, attitudes signe sa quatrième programmation parallèle à celle de la Biennale de l'Image de Mouvement. Cette année, nous nous réjouissons que cette collaboration, sur l'initiative du Centre pour l'Image Contemporaine, soit plus intense et plus resserrée encore entre le CIC, le MAMCO et attitudes. Nous souhaitons qu'à l'image de l'évolution d'autres événements culturels genevois issus de collaborations associatives ou institutionnelles, l'édition 2003 de cette Biennale puisse prendre la forme d'un véritable festival autonome, clarifiant et accentuant ainsi sa position de pôle suisse et international dans le domaine de l'image en mouvement.

Jean-Paul Felley & Olivier Kaeser


La programmation "Live" a pu être réalisée grâce à l'appui de la Ville de Genève, Département des affaires culturelles. Nous remercions également pour leur soutien le Centre pour l'Image Contemporaine Saint-Gervais Genève, l'Ecole des Beaux-Arts de Genève et la Maison de quartier de Saint-Jean.

attitudes espace d'arts contemporains bénéficie pour son programme 2001 du soutien de l'Office Fédéral de la Culture, du Pour-Cent Culturel Migros, d'ImagineR Software l'aternative informatique, et de dons privés.

le quotidien LE TEMPS est partenaire d'attitudes

 
   

 

expos
multiples
livres
textes
liens
soutiens
contacts
attitudes