MARK LEWIS
vernissage le samedi 30 octobre dès 15 heures
exposition ouverte du 30 octobre au 8 novembre 1999

NATHALIE MELIKIAN
vernissage le mardi 9 novembre dès 18 heures
exposition ouverte du 9 au 20 novembre 1999

ouverture du mercredi au samedi de 15 à 19 heures, et sur rendez-vous ouverture spéciale du 5 au 13 novembre, tous les jours de 15 à 19 heures, et sur rendez-vous

Dans le cadre du programme parallèle à la 8e Biennale de l’Image en Mouvement (BIM ‘99) organisée par le Centre pour l’Image Contemporaine - Saint-Gervais Genève, et consacrée cette année au cinéma (informations sur le site www.centreimage.ch/bim), attitudes propose des expositions personnelles de deux artistes : Mark Lewis et Nathalie Melikian. Avec des options singulières, chacun de ces deux artistes développe un travail d’analyse et de création particulièrement significatif sur le médium cinéma.

Avec Two Impossible Films (1995-1997, 35 mm transféré en vidéo, 28’, projeté en boucle), Mark Lewis examine les rapports entre le générique et le contenu d’un film. D’innombrables incrustations de textes défilent à intervalle régulier sur les images, comme un générique sans fin qui déconstruit la narration propre aux images, jusqu’au générique de fin qui ponctue un film qui n’a jamais commencé. La première partie est composée d’images en fondu enchaîné prises depuis une caméra fixe; la seconde multiplie les possibilités techniques de la caméra et du montage. The Pitch (1998, 35 mm transféré en vidéo, 4’, en boucle), diffusé sur moniteur, montre l’artiste lisant un projet de film qui n’implique que des figurants. Il est filmé dans un hall de gare, en long travelling arrière, de sorte que tous les gens autour de lui deviennent sans le vouloir les acteurs/figurants de son (projet de) film.

Pour Nathalie Mélikian, l’espace sera aménagé en salle de projection équipé de chaises, pour accueillir un programme de trois films. Horror (1998, vidéo, 9’) et Action (1999, vidéo, 10’) sont composés de séquences de textes accompagnées d’une bande son expressive. Avec pertinence et ironie, l’artiste explore la construction, le contenu et l’esthétique de deux genres cinématographiques, le film d'horreur et le film d’action.
Charlotte and her boyfriend : The melodrama (1999, vidéo, 12’’) est un remake du premier court métrage de Jean-Luc Godard, tourné en 1953 et presque jamais diffusé. L’artiste a construit son film à partir du synopsis de Godard, ainsi que sur la base de sa connaissance générale de l’oeuvre du cinéaste. Ce film trouvera ici un contexte particulièrement adapté, puisque la BIM ’99 propose notamment une rétrospective de Godard.
Nathalie Mélikian participera le mercredi 10 novembre 1999 à l’une des tables rondes organisées dans le cadre de la BIM ’99 et intitulée « Reprise, référence, remix ».

Ces deux expositions bénéficient du soutien de
l’Ambassade du Canada en Suisse
et du Canada Council - Media Arts Section