Pierre Bastien
(F, né en 1953, vit à Rotterdam)
Retour à Bricolages

- Concert solo lors du vernissage, le 3 février à 20h30, au Kunstmuseum des Kantons Thurgau
- présentation sur ordinateur du CD Rom Neufs jouets optiques (2000),
réalisé avec Karel Doing.

Lieu d'exposition
Kunstmuseum des Kantons Thurgau à Ittingen


Pierre Bastien, concert du 3 février 2001 au Kunstmuseum des Kantons Thurgau
(photo: Markus Landert)


Repères biographiques
Après des débuts au hochet comme tout le monde, Pierre Bastien construisit vers dix ans une guitare à deux cordes, à partir des éléments du jeu "Le Petit Physicien". Vers quinze ans, il élabore une première machinerie consistant dans un métronome flanqué à droite d'une cymbale, à gauche d'une poêle à paella. Ces expériences enfantines pourront paraître dérisoires, elles le sont à peine comparées à ses premiers actes de musicien adulte, puisqu'il a d'abord l'occasion de jouer du torchon de vaisselle, le maniant comme un fouet pour le faire claquer devant le micro, dans le disque "Parallèles" de Jac Berrocal.
De ce disque le public retiendra surtout un titre "Rock'n Roll Station" avec Vince Taylor, Berrocal à la bicyclette, et Bastien dans un ostinato d'une note à
la contrebasse.
Malgré ce départ peu conventionnel, et grâce peut-être à la survivance simultanée d'un certain esprit dada chez ses contemporains, Pierre Bastien est alors amené à travailler avec de grands artistes : Dominique Bagouet, Pascal Comelade, Pierrick Sorin ou Issey Miyake.
En même temps il a longuement construit et mis au point un orchestre domestique et privé fait de dizaines de robots en Meccano, joueurs d'instruments de musique traditionnels et parfois d'objets usuels. C'est avec ces machines regroupées sous le terme Mecanium, et d'autres issues de pratiques voisines, qu'il enregistre ses albums et donne ses concerts depuis douze ans. Ainsi les CD "Musiques machinales" (1993), "Boîte n°3" (1996), "Mécanologie Portative" avec Klimperei et "Musiques Paralloïdres" (1999), et le CD-Rom "Neuf Jouets Optiques" avec Karel Doing (2000).

Publication monographique
"Pierre Bastien - Meccanium", textes de Emmanuel Souchier, Pascal Comelade, éd. association ph., Sens, 2000

À propos du bricolage
Dans l'atelier, bricoler un petit robot en meccano qui va jouer du violon, ou du tambour tama nigérian, voilà qui est plus qu'amusant : comme une blague, une farce irrévérencieuse envers la musique, et la mécanique humaine. Quoi ! Ce violon dont l'apprentissage demande tant d'efforts, une machine dérisoire en jouera ? Ce talking drum qui réclame un jeu presque dansé, résonnera donc une fois actionné par un simple mécanisme ? …
Oui mais en concert, tout le contraire : le concepteur devient chef d'orchestre.
A la place du tournevis, il tient une trompette. Ses bricolages sont ses musiciens : leurs nerfs, des courroies de caoutchouc. Leur cœur, d'anciens moteurs de tourne-disques. Il faut compter sur ces légers assemblages, sur ces rouages imparfaits. Et comme la composition repose sur ces constructions délicates, un paradoxe s'instaure qui fait naître des machines, de leur fragilité même, l'émotion indissociable de l'œuvre musicale.
Pierre Bastien

Pierre Bastien sur le web
http://editions.cactus.free.fr/index.htm