Buenos días Buenos Aires

Arte contemporáneo suizo
Museo de Arte Moderno de Buenos Aires


Emmanuelle Antille - Silvia Bächli - Silvia Buonvicini - Peter Fischli & David Weiss
Jérémie Gindre -
Fabrice Gygi - Eric Hattan - Nic Hess - Hoio - Zilla Leutenegger
Andres Lutz & Anders Guggisberg - Gian Paolo Minelli - Claudia & Julia Müller
Didier Rittener - Christian Robert-Tissot - Alexia Turlin
+ video Swiss mix 1 & 2


vernissage le jeudi 27 novembre à 19 heures

exposition ouverte du 28 novembre 2003 au 25 janvier 2004
du mardi au vendredi de 10h à 20h
samedi, dimanche et jours fériés de 11h à 20h

inauguración el 27 de noviembre 2003

exposición del 28 de noviembre 2003 al 25 de enero 2004
horario : martes a viernes de 10 a 20
sábados, domingos y feriados de 11 a 20



façade du MAMBA, Buenos Aires

Depuis plus de six siècles, dire "bonjour" est l'un des premiers actes échangés lorsque l'on rencontre quelqu'un, que cette personne soit un proche ou un inconnu. Le terme "bonjour" témoigne donc d'une ouverture vers l'autre dans le but d'établir un contact.

Lorsque Pro Helvetia, la Fondation suisse pour la culture, nous a proposé de concevoir une exposition pour le Musée d'Art Moderne de Buenos Aires, nous avons réfléchi à la façon de concevoir une manifestation qui puisse à la fois proposer un aperçu de la création contemporaine suisse et générer une réelle rencontre.


Nic Hess et Gian Paolo Minelli
(cliquer sur l'image pour l'agrandir)


Il nous a donc paru essentiel de faire en sorte que les artistes invités fassent le voyage en Argentine, plutôt que de nous limiter à transporter leurs œuvres. Des œuvres qui, pour la plupart, sont donc réalisées sur place. Ce choix comporte bien sûr une prise de risque partagée, tant du point de vue du commissaire - qui n'a pas toutes les cartes en main pour construire l'exposition - que de celui de l'artiste, qui s'engage ainsi à produire une œuvre inédite, dans un contexte nouveau, et dans une situation de cohabitation avec d'autres artistes.


Didier Rittener


Une fois cette option retenue, il nous restait à réunir les artistes prêts à jouer ce jeu contextuel. A partir de notre connaissance de l'œuvre de chacun, des échanges nourris que nous avons entretenus avec les artistes et en considérant les quelques œuvres que nous emporterions dans nos valises, il nous restait à imaginer une exposition qui ne montrerait son vrai visage que le jour du vernissage.


Didier Rittener, Claudia & Julia Müller, Silvia Bächli
(cliquer sur l'image pour l'agrandir)


L'exposition Buenos días Buenos Aires propose un panorama subjectif de l'art contemporain suisse. Ce projet, qui n'est pas conçu autour d'une thématique, est articulé en quatre parties : deux salles d'expositions, une salle de projection en continu de vidéos, et un programme de projection unique de films. Pour la salle du rez-de-chaussée qui est équipée de nombreuses parois, nous avons choisi des artistes qui, pour la plupart, réalisent des œuvres à même les murs. Les mots peints de Christian Robert-Tissot, les compositions adhésives de Nic Hess, les dessins reportés de Didier Rittener, les motifs peints de Claudia & Julia Müller et les constellations de dessins de Silvia Bächli se côtoient d'un mur à l'autre, et sont accompagnés par la mélodie lancinante qui s'échappe d'une installation vidéo de Zilla Leutenegger, installée dans une petite salle adjacente.


vue du premier étage
(cliquer sur l'image pour l'agrandir)


La grande salle du premier étage offre quant à elle un espace unique rythmé par des colonnes métalliques. Elle accueille des interventions tridimensionnelles de Silvia Buonvicini, Jérémie Gindre, Eric Hattan, Hoio et Andres Lutz & Anders Guggisberg, qui entrent en dialogue avec les drapeaux-tatouages de Fabrice Gygi et le projet d'autoportraits photographiques de jeunes argentins réalisé par Gian Paolo Minelli dans les banlieues de Buenos Aires.


vue du premier étage
(cliquer sur l'image pour l'agrandir)


Sur le même niveau, une autre salle, obscurcie, est habitée par une communauté de sièges-poufs conçus par Alexia Turlin, qui invitent les visiteurs à s'installer confortablement pour visionner les programmes de vidéos Swiss Mix 1 & 2. Ces compilations de films, qui rassemblent 22 bandes réalisées par 20 artistes, ont été préalablement conçues pour le projet Pantalla Suiza présenté à Madrid en février 2003.


Fabrice Gygi
(cliquer sur l'image pour l'agrandir)


Nous organisons également une soirée spéciale de projection de films, avec le récent Angels Camp d'Emmanuelle Antille, et les deux grands classiques - mais trop peu connus hors de Suisse - du duo Peter Fischli & David Weiss, Der Geringste Widerstand et Der Rechte Weg. Des films réalisés à plus de vingt ans d'écart par des artistes de générations différentes, mais construits dans les deux cas sous la forme de contes se déroulant en partie dans la forêt, univers du merveilleux par excellence.


Peter Fischli & David Weiss
(cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Desde hace más de seis siglos, decir "buen día" es uno de los primeros intercambios cuando se encuentran dos personas, ya sea un conocido o un desconocido. La palabra "holá" testimonia por lo tanto una disposición de apertura hacia el otro con el fin de establecer un contacto.

Cuando Pro Helvetia, la Fundación suiza para la cultura, nos propuso concebir una exposición para el Museo de Arte Moderno de Buenos Aires, pensamos cómo concebir una manifestación que pudiese a la vez brindar un panorama de la creación contemporánea suiza y generar un encuentro real.


Jérémie Gindre et Eric Hattan
(cliquer sur l'image pour l'agrandir)


Nos ha parecido indispensable hacer que los artistas invitados viajen a la Argentina, y no simplemente limitarnos a transportar sus obras. Obras que por lo tanto, en su mayor parte, son realizadas en el lugar. Esta elección por supuesto implica un riesgo compartido, tanto del punto de vista del curador-que no tiene todas las cartas en la mano para poder construir la exposición- como del artista, que se compromete a producir una obra inédita, en un nuevo contexto y en una situación de cohabitación con otros artistas.


Christian Robert-Tissot


Una vez escogida esta opción, nos restaba reunir los artistas dispuestos a jugar este juego contextual. A partir de nuestro conocimiento de las obras de cada uno, de los nutridos intercambios que mantuvimos con los artistas y considerando las pocas obras que llevaríamos en nuestras valijas, restaba imaginar una exposición que sólo mostraría su imagen el día de la inauguración.


Claudia & Julia Müller


La exposición Buenos días Buenos Aires propone un panorama subjetivo del arte contemporáneo suizo. Este proyecto, que no ha sido concebido alrededor de una temática, se articula en cuatro partes: dos salas de exposición, una sala de proyección en continuo de videos y un programa de proyección único de películas. Para la sala de la planta baja que cuenta con numerosas paredes, hemos escogido artistas que realizarán las obras directamente en los muros. Las palabras pintadas de Christian Robert-Tissot, las composiciones adhesivas de Nic Hess, los dibujos transpuestos de Didier Rittner, los motivos pintados de Claudia & Julia Müller y las constelaciones de dibujos de Sivia Bächli se codean de una pared a la otra, y son acompañados por la melodía punzante que se escapa de una instalación vídeo de Zilla Leutenegger, que se encontra en una pequeña sala adyacente.


vue du premier étage
(cliquer sur l'image pour l'agrandir)


La sala grande del primer piso ofrece, por su parte, un espacio único entrecortado por columnas metálicas. Allí se disponen las intervenciones tridimensionales de Silvia Buonvicini, Jérémie Gindre, Eric Hattan, Hoio y Andres Lutz & Anders Guggisberg, quienes entablan un diálogo con las banderas-tatuajes de Fabrice Gygi y el proyecto de autorretratos de jóvenes argentinos realizado por Gian Paolo Minelli en los suburbios de Buenos Aires.


Andrès Lutz & Andres Guggisberg


En el mismo piso, la otra sala, oscura, es habitada por una comunidad de puffs concebidos por Alexia Turlin, que invitan a los visitantes a instalarse confortablemente para ver los programas de vídeo Swiss Mix 1&2. Estas compilaciones de filmes, que reúnen 22 películas realizadas por 20 artistas, fueron previamente concebidas para el proyecto Pantalla Suiza presentado en Madrid en febrero 2003.


Daniel Schibli
(cliquer sur l'image pour l'agrandir)


También organizamos una velada especial de proyección de películas, con la reciente Angels Camp de Emmanuelle Antille y los dos grandes clásicos -pero tan poco conocidos fuera de Suiza- del dúo Peter Fischli & David Weiss, Der Geringste Widerstand y Der Rechte Weg. Películas realizadas con una diferencia de unos 20 años por artistas de generaciones diferentes, pero construidos en ambos casos bajo la apariencia de cuentos que se desarrollan en parte en el bosque, universo de lo maravilloso por excelencia.


Emmanuelle Antille
(cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Comme à notre habitude, nous éditons à l'occasion de cette exposition un numéro de notre journal, pour lequel chaque artiste a proposé une double page, parfois puisée dans sa propre base d'images, parfois réalisée spécifiquement, comme c'est le cas du clin d'œil que Nic Hess adresse aux argentins et à l'amour qu'ils portent au football. Clin d'œil qui est également à l'origine du titre de l'exposition. De plus, nous éditons un ensemble de seize cartes postales - disponobles également sous forme de fonds d'écran - réalisées par les artistes, afin de permettre à chacun de transmettre, à son tour, son "buenos días".

Jean-Paul Felley & Olivier Kaeser

 

L'exposition Buenos días Buenos Aires est réalisée grâce au soutien de Pro Helvetia, Fondation suisse pour la culture

Remerciements au MAMbA, Laura Buccellato et son équipe; à Pro Helvetia, Fondation suisse pour la culture, Rudolf Velhagen, Hans-Peter Wittwer, Catherine Munger; à l'Ambassade de Suisse en Argentine, Isabelle Petersen, et a Gian Paolo Minelli.

Como es nuestra costumbre, editamos en oportunidad de esta exposición un número de nuestro diario, para el cual cada artista propuso una página doble, a veces basada en su propia base de imágenes, a veces realizadas específicamente, como es el caso del guiño de ojos cómplice que Nic Hess le dedica a los argentinos y a la pasión que experimentan por el fútbol. Guiño de ojos que también dio nombre a la exposición. Además editamos un conjunto de dieciséis postales realizadas por los artistas, a fin de que cada uno transmita, a su vez, su buenos días.

Jean-Paul Felley & Olivier Kaeser

 

La expósición Buenos días Buenos Aires es realizada gracias a un financiamento de Pro Helvetia, Fundación suiza para la cultura

Agradecimientos al MAMbA, Laura Buccellato y su equipo; a Pro Helvetia, Fundación suiza para la cultura, Rudolf Velhagen, Hans-Peter Wittwer, Catherine Munger; a la Embajada de Suiza en Argentina, Isabelle Petersen, y a Gian Paolo Minelli.