Sex Sex Sex, that’s the way I suck, 1995

Le travail de Nathalie Novarina est généré par un esprit rock’n’roll et un intérêt marqué pour le cinéma américain des années 50 et 60. Ses oeuvres célèbrent l’amour, le sexe, ou la nourriture, en mêlant sensualité étrange et ironie grinçante. La vie semble être un grand jeu multicolore; mais qui, du bohneur ou de la fatalité, sera vainqueur?

“ Sex Sex Sex, that’s the way I suck ”: ce titre dépeint avec provocation et humour une allégorie gourmande. Etalés et compressés à même la vitre d’un scanner, et affublés du vocable Sex, des bonbons allongés pur sucre deviennent éléments de chair ou attributs sexuels. Le désir côtoie le dégoût. Si le bonbon, à l’image des sucettes à l’anis chères à Gainsbourg fond dans la bouche, c’est qu’il disparaît. Une consommation excessive d’aliments ou de sexe mènerait à la fin de l’espèce humaine, qu’elle soit décimée par des maladies ou surmultipliée par absence de régulation des naissances.

Les deux grandes oeuvres intitulées “ Baby power ” et “ Roped to glamour ” insistent sur les jeux du sexe qui sont tantôt affaires intimes et voluptueuses, tantôt marché de consommation vénale. Les matériaux sensuels et les mots-clés offrent un espace de réception et de réflexion en regard des multiples affaires que l’actualité quotidienne déverse, dans lesquelles le commerce sexuel tient le rôle principal.

La vidéo “ My TV, my life (replay) ” commence à la manière d’une idylle romancée entre un homme et une femme. Mais la vie semble être comparable au jeu de la roulette (ici, un pick-up). L’extase attendue est supplantée par une violence destructrice. La petite mort devient grande et tragique. Au propre comme au figuré, l’art de Nathalie Novarina ressemble beaucoup à l’histoire du fruit défendu.

Liste des oeuvres présentées
Sex Sex Sex, that’s the way I suck, 1995
photographies laminées sur aluminium (3 éléments, chacun 70 x 100 cm)

Roped to glamour, 1995
peinture sur toile et boa (138 x 196 cm)

Baby power, 1995
fourrure synthétique et lettres en plastique (138 x 196 cm)

My TV, my life (replay), 1996
vidéo de 2’30’’
(co-production Saint-Gervais, Genève)

 

Nathalie Novarina
née en 1967, vit à Versoix

Expositions personnelles
1998: attitudes, Genève
Passage, Zurich
1996: Aparté I , attitudes, Musée cantonal des beaux-arts, Sion
Vitrine, Saint-Gervais Genève
1992: Aphone, Genève

Expositions collectives
1998 : Alternative spaces, Kunsthaus Zurich, attitudes, Zurich
Auto-regard, exposition itinérante, France, italie, Suisse
Centre d’art de Lacoux
Concours fédéral des beaux-arts, Bâle
1997: Lauréats du concours fédéral de beaux-arts, Espace Arlaud, Lausanne
Objectif détourné, Galerie Rosa Turetsky, Genève
The single use camera show, attitudes, ProjektRaum, Zurich
1996: High Low Video, Centre d’art Neuchâtel
1995: Festival vidéo, Low Bet, Genève
Carte blanche à la Galerie d’eesai
1994: Version 1.0 / art, image et ordinateur, Saint-Gervais Genève
1993: 7 Westschweizer KünstlerInnen, Kleines Helmhaus, Zurich
1992: Paysage suissei, Galerie Golay, Môtiers
1991: Diplôme des beaux-arts, année 1991, Centre d’art en l’Ile, Genève
1990: Faits d’Hiver, Grütli, Genève

Performances
1994: 1ere partie : discours amoureux sur internet : dialogue entre Genève et New York
avec Douglas Davis, avec diffusion en direct à la Lehman Art Gallery à New York.
2e partie : participation active au World’s first... collaborative sentence

Artwork
1993: Pochette du CD des Maniacs (Sony Music Entertainement France SA)
1994: Pochette du CD Choose des Maniacs (COD TUXEDO Switzerland)
1996: Objets en série limitée à collectionner pour Drool on the Rubble.
1997: Pochette du disque vynil des Superbonbon (Noise Product)
1998: Pochette du disque vynil des Superbonbon (Noise Product)

A voir
Les multiples

expos
multiples
livres
textes
liens
soutiens
contacts
attitudes