Buenos días Santiago
une exposition comme expédition

Lara Almarcegui, Marc Bauer, Margrét H. Blöndal, Sebastian Diaz Morales, Geert Goiris,
Vincent Lamouroux, Constantin Luser, Gian Paolo Minelli, Marianne Müller, Mario Navarro,
Gregor Passens, Dan Perjovschi,
Peter Regli, Tomas Saraceno

Museo de Arte Contemporáneo de Santiago de Chile
Espacio Quinta Normal Av. Matucana 464, Santiago

vernissage le mardi 13 décembre à 19h30

exposition ouverte du 14 décembre 2005 au 22 janvier 2006
du mardi au samedi de 11h à 19h
dimanche et jours fériés de 11h à 18h

 

Buenos días Santiago - une exposition comme expédition s'inscrit dans une série de projets que nous réalisons avec des interlocuteurs artistiques sud américains, sur l'impulsion de Pro Helvetia, la fondation suisse pour la culture, qui est notre partenaire principal dans cette aventure. En novembre 2003, nous avions conçu et réalisé l'exposition d'art contemporain suisse Buenos días Buenos Aires au Museo de arte moderno de Buenos Aires, dont nous avions ensuite édité le catalogue. Cet automne, nous avons participé à l'organisation d'une série d'événements sur la création vidéo en Argentine, Chili et Uruguay, dans le cadre de la 11e Biennale de l'image en Mouvement à Genève, et nous présentons une exposition de l'artiste argentin Sebastian Diaz Morales dans notre espace.

A la suite de l'exposition de Buenos Aires, qui a été très appréciée par toutes les personnes impliquées, Pro Helvetia nous a demandé de réfléchir à d'autres projets d'art contemporain en Amérique latine. Après un bref voyage de prospection, nous avons choisi de travailler à Santiago du Chili, et plus particulièrement au Museo de Arte Contemporáneo (MAC), institution qui nous paraissait développer l'activité avec laquelle nous sentions le plus d'affinités. La rencontre avec son directeur Francisco Brugnoli nous a favorablement encouragé dans ce entreprise. Nous avons alors décidé de solliciter des artistes de différents pays, pour donner une dimension internationale à cette exposition.

 
arrivée à Santiago, 01.12.2005

Nous nous sommes vite posé la question du pourquoi concevoir et réaliser une exposition d'art contemporain à l'autre bout du monde, dans le cas présent à Santiago du Chili ? En outre, quel type de projet peut être original, significatif et enrichissant pour des artistes vivant en Europe et en Amérique latine, ainsi que pour la scène artistique de Santiago et le public chilien ? Pour essayer de répondre à ces interrogations, nous avons pris en considération les témoignages de nombreux artistes qui participent régulièrement à des expositions dans des pays lointains, et qui considèrent ces expériences souvent comme frustrantes, surtout à cause du manque de temps et d'implication dans le contexte donné. Nous avons aussi voulu développer et renforcer ce que nous avions esquissé à Buenos Aires, c'est-à-dire ne pas faire de transport d'œuvres, mais stimuler les artistes à participer au voyage et à réaliser des œuvres sur place. Nous avions aussi constaté à Buenos Aires que le public s'intéressait d'abord aux œuvres qui proposaient un lien, notamment culturel, avec le contexte argentin. Le temps de travail sur place, la production spécifique d'œuvres et l'implication des artistes dans le contexte culturel local nous paraissaient donc des éléments essentiels à la pertinence de ce projet.

 
découverte du MAC, 01.12.2005

Nous avons envisagé cette exposition comme une expédition, ce qui nous a amené à solliciter des artistes qui travaillent d'une manière flexible, qui peuvent préparer un projet à distance et le réaliser sur place - voire adapter un projet existant -, et qui s'intéressent, de manière générale, à des notions telles que l'ailleurs, le nomadisme, ou encore le métissage culturel. Dès le premier contact avec chaque artiste, nous avons donc insisté sur l'importance du voyage, du séjour, de l'adaptabilité aux circonstances, de la création d'œuvres sur place, de l'esprit communautaire du projet, et de son aspect potentiellement changeant jusqu'au jour de l'ouverture de l'exposition. Les 14 artistes participant proviennent de 10 pays différents, avec un noyau d'artistes suisses. Nous avons aussi impliqué plusieurs artistes ayant un lien avec la culture hispanique, dont un chilien, notamment dans le but de favoriser les discussions et les échanges sur place.

A l'issue de cette exposition-expédition, nous réaliserons une publication qui comprendra principalement deux contributions originales. Il s'agira d'une part d'un portfolio de photographies réalisées par Marianne Müller - une des artistes de l'exposition - et d'autre part, d'un texte de Florence Grivel, historienne de l'art qui travaille à la Radio suisse romande et qui participera également au voyage. Ces deux contributions tenteront de rendre compte de cette expérience humaine et artistique, dont l'exposition donnera une dimension que nous espérons intense et stimulante.

Jean-Paul Felley & Olivier Kaeser


Buenos días Santiago - une exposition comme expédition, bénéficie du soutien de:
Pro Helvetia - Fondation suisse pour la culture, partenaire principal
Ville de Genève, Département des affaires culturelles et le Fonds d'art contemporain
Fondation Stanley Thomas Johnson, Berne
Fondation Steo, Zurich
Ambassade de Suisse au Chili, Santiago
Fondation Mondriaan, Amsterdam
Ministère de la Communauté Flamande, Administration pour la culture, Belgique
Muggur et CIA.IS, Centre pour les arts d'Islande, Islande
FLORAMATIC, Chili